Une séparation profitable - Daniel Thomas

Il est difficile de concevoir qu’une séparation nous apporte de la joie, un certain bien-être, comme un renouveau. Nous le vivons, le constatons : être séparé des nôtres est difficile, voire douloureux, même si parfois la séparation est salutaire dans certaines circonstances, l’apôtre Paul n’a-t-il pas dit : « les mauvaises compagnies corrompent les bonnes mœurs. » 1 Cor.15v33


Je voudrais citer pour nous cette parole de Jésus dans Jn 16v7« Cependant je vous dis la vérité : il vous est avantageux que je m’en aille, car si je ne m’en vais pas, le consolateur ne viendra pas vers vous ; mais, si je m’en vais, je vous l’enverrai. »


Jésus ne pouvait être affilié à ces mauvaises compagnies citées plus haut ; bien au contraire, la Bible dit de lui « qu’il allait de lieu en lieu faisant du bien », et le fait d’être séparé de lui engendrait de la tristesse chez les siens Jn 16v6, cependant il l’affirme « je dois vous quitter, je dois partir. » parce qu’il y avait à la clé une bénédiction des plus précieuses : la réception du Saint-Esprit.


Il y a dans l’Ancien Testament un personnage qui a vécu une séparation bénie, même si dans un premier temps elle a enfanté de la peine chez ce dernier : je veux parler d’Élisée. Nous lisons qu’Élisée fut au service d’Élie 1 Rois 19v21. Voilà, comment Élisée a commencé et puis plus de nouvelles de celui-ci jusqu’à 2 Rois 2 (que je vous invite à lire) où nous le retrouvons dans un épanouissement spirituel, entrant dans le plan de Dieu.


Alors que nous supportons mal la séparation d’avec nos proches, de l’église : avec nos frères, nos sœurs dans la foi, nous sentant isolés, peut-être comme délaissés, je veux vous déclarer de la part de notre Seigneur, Jésus « je ne vous laisserai pas orphelins, je viendrai à vous. » Jn 14v18. J’ai relevé 3 dynamiques qu’Élisée a appliquées pour recevoir l’onction de l’Esprit qui reposait sur Élie :


  • La première : il n’a jamais laissé Élie partir seul. Élisée a suivi son maitre quel que soit le lieu où il s’est rendu. La parole de Dieu nous dit qu’Élie s’est rendu de Guigal jusqu’au Jourdain en passant par Béthel et Jéricho selon ce que Dieu le conduisait 2 Rois 2v1, 4, 6 Elisée avait pour réponse à chaque fois « l’Éternel est vivant et ton âme est vivante ! je ne te quitterai point» 2 Rois 2v2, 4, 6. Élisée était engagé. Combien Dieu attend de nous (dans ces temps troubles, incertains) que nous poursuivions notre route à ses côtés, dans la foi, et l’amour. Élisée savait que l’Esprit de Dieu reposait sur Élie.

  • La deuxième : Élisée avait soif de vivre ce qu’Élie vivait. Lorsqu’ils ont tous les 2 traversé le Jourdain, Elie a posé une question à son serviteur, son élève « demande ce que tu veux que je fasse pour toi, avant que je sois enlevé d’avec toi. » 2 Rois 2v9. Élisée savait exactement ce qu’il désirait « une double portion de ton esprit ! » v9. Il était bien question ici de l’Esprit de Dieu « Ruwach » qui serait déversé par une embouchure doublée (avec plus d’abondance). Élisée voulait vivre le surnaturel divin.

  • Enfin la 3ème dynamique : Élisée est demeuré fidèle et obéissant jusqu’à l’enlèvement d’Élie. « Elisée regardait et criait : « mon père ! mon père ! char d’Israël et sa cavalerie ! » » 2 Rois 2v12 A ce moment précis, Elisée a relevé le manteau d’Elie (qu’il avait laissé tomber 2 Rois 2v13), ce même manteau dont il avait été revêtu lors de son appel 1 Rois 19v19b-20, il en frappa les eaux du Jourdain qui se partagèrent. Les fils des prophètes présents ont rendu ce témoignage « l’esprit d’Élie repose sur Élisée » 2 Rois 2v15

Je voudrais revenir au Nouveau Testament et en particulier dans Actes 1. Les disciples sont avec Jésus, ressuscité. Ils n’ont cessé de le suivre, jusqu’à la crucifixion. Ils ont reçu l’instruction concernant la venue du Saint-Esprit, les conditions de sa réception, et vont vivre ce magnifique enlèvement de Jésus Act.1v9 N’est ce pas l’entrée dans le domaine du surnaturel divin qui s’ouvrait à eux et à nous qui croyons ?

« Alors ils retournèrent à Jérusalem, …ils montèrent dans la chambre haute… et ils furent tous remplis du Saint-Esprit. » Act.1v12, 13 ; 2v4

Oui, nous sommes séparés, mais pas orphelins ; oui, nous sommes dans la peine, mais pas sans espérance. Nous avons la personne du Saint-Esprit, voulue du Père, envoyée par le Fils.

Je vous laisse 3 versets correspondants aux 3 points :

  • L’apôtre Jean nous a laissé ce verset « Celui qui garde ses commandements demeure en Dieu, et Dieu en lui ; et nous connaissons qu’il demeure en nous par l’Esprit qu’il nous a donné. » 1 Jn 3v24

  • La promesse de la réception du Saint-Esprit nous a été faite par Dieu, dans la mesure où nous lui demandons « à combien plus forte raison le Père céleste donnera-t-il le Saint-Esprit à ceux qui le lui demandent. » Luc 11v13 et cela « en aussi grand nombre que le seigneur notre Dieu les appellera. » Act.2v39

  • Nous sommes pour notre part invités à fixer nos regards sur Jésus ; la Bible déclare qu’il est « le chef et le consommateur de la foi » Héb.12v2 une autre version dit « il fait naitre la foi et la mène à la perfection » Que la foi qui nous habite nous conduise à recevoir le Saint-Esprit par l’obéissance qui en découle, car Dieu le donne à ceux qui lui obéissent Act.5v32

Vivons ensemble une nouvelle Pentecôte. « Si nous brûlons, le monde s’embrasera » Jésus revient. « Il est le même hier, aujourd’hui et éternellement. »


Daniel Thomas

26 vues

Posts récents

Voir tout
éGLISE
ROUEN 
Métropole
  • YouTube - Cercle blanc
  • White Facebook Icon

© Tous droits réservés. 

LOGO ROUEN ERM 2019.png