Transformé à l'image de Christ - Guillaume Seret

2 Corinthiens 3v18 : « Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l’Esprit. »

Dieu a créé et formé l’homme à son image mais le péché étant entré en lui, a déformé l’image divine en lui. Dans sa grâce notre Dieu ne nous a pas abandonnés à notre propre sort mais Il a mis en place un projet de salut et de restauration pour nos âmes par le sacrifice de son Fils Unique Jésus-Christ.

Ainsi toute âme qui se repent, et croit dans le pardon de Dieu accordé grâce au sacrifice de Jésus à la croix, obtient la purification de ses péchés.

Ensuite il appartient à chacun de faire ce choix de suivre le Seigneur en abandonnant ses mauvaises voies, écoutant et mettant en pratique ses enseignements consignés dans sa Parole, la Bible.

Jésus-Christ devient alors le maître et nous ses disciples !

Alors débute une œuvre de transformation en nous car comme Jésus l’a annoncé dans Luc 6v40 : « Le disciple n’est pas plus que le maître ; mais tout disciple accompli sera comme son maître. »

C’est la volonté de Dieu de nous reformer et nous transformer à son image. Quel beau projet et quelle grâce pour nous !

L’apôtre Paul, inspiré par le Saint-Esprit, corrobore cette pensée au travers de deux passages dans ses épîtres :

Rom 8v29 : « Car ceux qu’il a connus d’avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l’image de son Fils, afin que son Fils fût le premier-né entre plusieurs frères. »

Ephésiens 4v11-15 : « Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, 12 pour le perfectionnement des saints en vue de l’œuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ, 13 jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ, 14 afin que nous ne soyons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction, 15 mais que, professant la vérité dans la charité, nous croissions à tous égards en celui qui est le chef, Christ. »

Dieu nous appelle à refléter sa gloire, à lui ressembler toujours plus et à être transformés par sa Parole et son Esprit Saint afin d’être des vases d’honneur, sanctifiés, utiles à son service et propres à toute bonne œuvre.

Jésus l’a dit à ses disciples et à nous par conséquent :

Matthieu 5v13 : « Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel perd sa saveur, avec quoi la lui rendra-t-on ? Il ne sert plus qu’à être jeté dehors, et foulé aux pieds par les hommes. »

Matthieu 5v14 : « Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée »

Reflétons-nous la gloire de Dieu dans nos vies et parmi notre génération ? Apportons-nous toujours cette saveur et cette lumière divines dans ce monde ?

Nous avons tous besoin d’être transformés de gloire en gloire par l’Esprit de Dieu pour être parfait comme Christ est parfait, amour comme Il est amour, saint comme Il est saint, serviteur comme Lui…

Telle est notre espérance : être semblable à Lui en toutes choses, dans nos regards, nos pensées, nos paroles, nos actions, nos réactions…

Chant « Te ressembler, Jésus c’est mon espoir suprême, penser, agir, aimer, toujours plus comme toi…»

1- Transformé dans nos regards : Avoir le regard de Jésus.


Il se peut effectivement que nos regards, notre vision des évènements, notre vision des besoins qui sont autour de nous soient erronés.

Peut-être est-ce un regard manquant d’amour, manquant de compréhension… ?

Voici un exemple de différence entre le regard de Jésus et celui des disciples sur une situation bien précise :

Jean 9 v 1 : "Jésus vit, en passant, un homme aveugle de naissance. 2 Ses disciples lui firent cette question : Rabbi, qui a péché, cet homme ou ses parents, pour qu’il soit né aveugle ? 3 Jésus répondit : Ce n’est pas que lui ou ses parents aient péché ; mais c’est afin que les œuvres de Dieu soient manifestées en lui. 4 Il faut que je fasse, tandis qu’il est jour, les œuvres de celui qui m’a envoyé ; la nuit vient, où personne ne peut travailler. 5 Pendant que je suis dans le monde, je suis la lumière du monde. 6 Après avoir dit cela, il cracha à terre, et fit de la boue avec sa salive. Puis il appliqua cette boue sur les yeux de l’aveugle, 7 et lui dit : Va, et lave-toi au réservoir de Siloé, nom qui signifie envoyé. Il y alla, se lava, et s’en retourna voyant clair."

Jésus et les disciples ont tous remarqué ce malheureux qui est aveugle et dans le besoin mais ils n’ont pas vu la même chose, ils n’ont pas la même vision sur la vie de cet homme.

Les disciples ont regardé à la cause de son aveuglement, ils ont cherché la cause de cette situation…

Jésus ne va pas chercher une cause au problème mais une solution ! Il a regardé au besoin de cet homme et Il voyait déjà la Gloire de Dieu se manifester en celui-ci.

Jésus avait un regard d’amour, un regard de compassion et un regard de foi !


Regard d’amour :

Quelqu’un a dit : « Le regard d’amour voit le besoin et non la cause ! »

La Bible nous rapporte qu’à plusieurs reprises Jésus vit des hommes et femmes dans certaines situations et qu’il en fut ému de compassion : Matthieu 9 v 36 : "Voyant la foule, il fut ému de compassion pour elle, parce qu’elle était languissante et abattue, comme des brebis qui n’ont point de berger".

Jésus regardant la foule, voyait le besoin et y répondait par une solution concrète :

Matthieu 14 v 14 : "Quand il sortit de la barque, il vit une grande foule, et fut ému de compassion pour elle, et il guérit les malades."

Regard de compassion ne laisse pas indifférent mais il agit au lieu de chercher la cause !

Jésus voyant notre misère, notre perdition, a eu ce regard d’amour pour chacun d’entre nous, il n’a pas regardé à notre souillure :

Romains 5v8 "… la preuve que Dieu nous aime, c’est que le Christ, alors que nous étions encore pécheurs, est mort pour nous." (JER)

Jésus n’a pas regardé au pourquoi de notre péché mais il a vu notre besoin d’un Sauveur et il a agi glorieusement en donnant sa vie sur la croix.

Parfois au regard de certaines situations dans nos vies ou dans celles de personnes qui sont dans le besoin, nous posons beaucoup de pourquoi, beaucoup de questions sur les causes du problème au lieu d’avoir ce regard d’amour, de compassion que Jésus a et qui nous permettrai d’agir.

Notre vision n’est pas parfaite et nous avons besoin que le Seigneur nous éclaire par son Esprit, par sa Parole afin que nous puissions voir comme Il voit. Avoir ce regard d’amour.

Regard de foi :

Ce regard de foi ne s’arrête pas à ce qu’il voit, ce que cet homme est (sa position actuelle) mais il voit celui qu’il peut devenir par la puissance de Dieu ! « Jésus répondit : Ce n’est pas que lui ou ses parents aient péché ; mais c’est afin que les œuvres de Dieu soient manifestées en lui. »

N’est-ce pas le regard que Dieu porte sur nous aussi ?

Dieu nous voit non pas comme nous étions mais purifiés par le sang de l’Agneau. Il nous voit saints et nous considère comme ses enfants.

Regardons aussi avec cette vision transformée, cette vision de foi qui voit non pas le visible mais ce que Dieu peut accomplir par sa toute puissance.

Vision juste et précise :

La vision de Jésus est toujours juste et précise. (discernement spirituel)

Celle des disciples l’était beaucoup moins…

Quelques exemples :

- Lorsque le père de l’enfant lunatique a amené son enfant aux disciples de Jésus, ils n’ont pas vu/discerné le véritable problème de l’enfant.

Jésus a tout de suite vu le véritable problème : cet enfant était possédé, et il a chassé le démon. (Matthieu 17v14-18)

- Paralytique descendu par le toit, aux pieds de Jésus. (« tes péchés sont pardonnés » = pbr que personne ne voyait mais prioritaire… ensuite il s’occupera du problème vu par tous « Je te l’ordonne, …, lève-toi, prends ton lit, et va dans ta maison») (Marc 2v1-12)

- Vision transformée : après la résurrection de Jésus et la Pentecôte, les disciples, Pierre et Jean ont bien vu le véritable problème du paralytique de la belle porte, ils n’ont pas répondu à sa demande mais ils ont répondu à son besoin car leur vision était transformée.

L’homme leur demandait l’aumône, de l’argent… mais ils lui ont donné la guérison par la puissance du Nom de Jésus ! Actes 3v6 : « Alors Pierre lui dit : Je n’ai ni argent, ni or ; mais ce que j’ai, je te le donne : au nom de Jésus-Christ de Nazareth, lève-toi et marche. »

Le regard de Jésus est toujours précis et il voit juste en toute circonstance.

J’aimerais vous dire également que le chrétien qui laisse le Saint-Esprit agir en lui a ce regard de précision, d’amour et de foi.

Lorsque nous avons la vision du Seigneur, nous sommes précis, nous discernons le véritable besoin des cœurs et c’est là que nous voyons la gloire de Dieu, que nous reflétons sa gloire.

Ouvre nos yeux Seigneur, que nous voyions comme tu vois. Nous voulons ce regard d’amour, de foi et ce regard précis pour discerner le véritable besoin, …

2- Transformé dans nos actions : agir comme Jésus


Actes 10v38 : « vous savez comment Dieu a oint du Saint-Esprit et de force Jésus de Nazareth, qui allait de lieu en lieu faisant du bien et guérissant tous ceux qui étaient sous l’empire du diable, car Dieu était avec lui. »

Jésus ne cessait de faire du bien, ses actions étaient bonnes et donnaient la vie là où il y avait la mort, la guérison où régnait la maladie …

Par ces actions Jésus montrait le Père, il révélait le Père.

Actes 14v17 : « … il n’a cessé de rendre témoignage de ce qu’il est, en faisant du bien, en vous dispensant du ciel les pluies et les saisons fertiles, en vous donnant la nourriture avec abondance et en remplissant vos cœurs de joie. »

Jésus agissait toujours en faisant le bien et il ne se décourageait pas dans ses actions.

Si quelqu’un ne voulait pas de Lui, il passait son chemin et continuait à faire le bien. Ses actes étaient toujours remplis d’amour, et ce jusqu’à la mort de la croix où ce fut le comble de ses actions par amour pour nous.

Et nous, sommes-nous toujours remplis d’amour dans nos actions, agissons-nous toujours avec amour pour répondre aux besoins du monde ?

Jésus parlant des temps de la fin qui précédent son retour en gloire dira dans Matthieu 16v12 : « Et, parce que l’iniquité se sera accrue, la charité du plus grand nombre se refroidira. »

Est-ce que certaines fois nous ne retenons pas notre main dans nos actions pour faire le bien parce que nous nous méfions, notre amour n’est plus aussi frais et ardent.

Nous avons peut-être tout simplement peur d’être déçus, alors nous ne secourons pas un frère, une sœur dans le besoin, nous avons peur de souffrir et nous retenons notre main pour donner, aider, bénir…

1 Corinthiens 13v5 : « La charité ne fait rien de malhonnête, elle ne cherche point son intérêt, elle ne s’irrite point, elle ne soupçonne point le mal, 6 elle ne se réjouit point de l’injustice, mais elle se réjouit de la vérité ; 7 elle excuse tout, elle croit tout, elle espère tout, elle supporte tout. 8 La charité ne périt jamais. »

Soyons renouvelés dans notre amour afin que nos actions reflètent Christ !

Frères et sœurs, si nous nous sommes découragés dans nos actions à faire le bien, prenons cette promesse de Dieu pour nous :

Jean 14v12 "En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les œuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je m’en vais au Père ; 13 et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils."


Si notre foi est intacte dans le Seigneur, nous ferons les œuvres qu’il a faites et même de plus grandes.

Reprenons courage et agissons pour la gloire de Dieu, en nous confiant toujours plus en Lui.

3- Transformé dans nos réactions : réagir comme Jésus


Quand nous faisons le bien et agissons avec compassion, nous pouvons trouver en retour de l’opposition.

En aidant quelqu’un qui a besoin d’aide nous pouvons effectivement voir en retour de notre aide, des méchancetés faites ou dites contre nous…

Face à cela gardons notre cap et ne réagissons pas à la manière des hommes charnels mais comme des hommes (et femmes) spirituels (les) à l’image de Jésus :


Exemple de réaction charnelle : Comme le firent les disciples lorsque Jésus allait vers Jérusalem et qu’Il les a envoyés dans une ville de Samarie pour préparer un logement et que ces gens ne le reçurent pas. Lui qui faisait du bien dans toutes les villes où il passait, lui que tous reconnaissaient, les habitants de cette ville l’ont rejeté alors les disciples dirent à Jésus : Luc 9v54-56 : « Les disciples Jacques et Jean, voyant cela, dirent : Seigneur, veux-tu que nous commandions que le feu descende du ciel et les consume ? 55 Jésus se tourna vers eux, et les réprimanda, disant : Vous ne savez de quel esprit vous êtes animés. 56 Car le Fils de l’homme est venu, non pour perdre les âmes des hommes, mais pour les sauver. Et ils allèrent dans un autre bourg. »

Gardons notre cap en vue, et réagissons par l’Esprit de Dieu comme le fit Jésus. (Il a gardé le cap : il est venu pour sauver et non pour perdre !)

Si nous réagissons toujours par l’Esprit de Dieu, c’est là que nous reflèterons sa gloire dans nos vies : « Ayez au milieu des païens une bonne conduite, afin que, là même où ils vous calomnient comme si vous étiez des malfaiteurs, ils remarquent vos bonnes œuvres, et glorifient Dieu, au jour où il les visitera. » 1 Pierre 2v12 

4- Transformé dans notre écoute : entendre comme Jésus


Notre écoute, notre entendement ont aussi besoin d’être renouvelés et transformés par l’action du Saint Esprit en nous.

Jésus a entendu le cri répétitif et de plus en plus fort de l’aveugle Bartimée alors que tous voulaient le faire taire… (Jésus, Fils de David, aie pitié de moi) (Marc 10v46-52)

Derrière des mots de souffrance souvent répétés les uns entendront une répétition agaçante mais d’autre entendront un SOS auquel il faut répondre urgemment.

Seigneur rend-nous sensibles au cri des cœurs (même celui qui est caché).

5- Transformé dans notre intelligence, nos pensées…


Romains 12v2 : « Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. »

Expérience de l’apôtre Pierre lorsqu’il a eu la vision de la nappe avec les animaux impurs. Il avait besoin d’un renouveau dans ses pensées. Ayant laissé le Seigneur changer ses pensées par rapport aux « païens », il a accepté d’aller dans la maison de Corneille et cette famille a pu accéder au salut et au baptême dans le St-Esprit.

Laissons-le Seigneur nous transformer par le renouvellement de notre intelligence !

Conclusion :


Que le Seigneur touche nos cœurs encore aujourd’hui et que nous soyons renouvelés dans notre vision, notre façon de voir, d’agir, d’entendre, de réagir, de penser.

C’est l’action conjointe du Saint-Esprit et de la Parole de Dieu qui nous transforme.

Plongeons-nous toujours plus dans la Parole de Dieu et cherchons la face de Dieu afin qu’Il nous transforme.

C’est celui qui prend le temps de contempler la gloire du Seigneur qui est transformé en la même image que Lui.

2 Corinthiens 3 v 18 : « Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l’Esprit. »

Cherchons en tout temps à être avec Jésus et comme Lui, c’est ainsi que nous nous conserverons purs et que nous reflèterons sa gloire étant transformés par son Esprit.

Guillaume SERET

152 vues

Posts récents

Voir tout
éGLISE
ROUEN 
Métropole
  • YouTube - Cercle blanc
  • White Facebook Icon

© Tous droits réservés. 

LOGO ROUEN ERM 2019.png